• Votre généraliste vous parle et vous conseille
  • Inscrivez-vous gratuitement à notre e-lettre d'information

Des informations sur la santé, les maladies et leur prévention, validées par des médecins généralistes

Ce site, réalisé par des médecins de famille, donne une information sérieuse et validée, indépendante de tout intérêt commercial, à toutes les personnes qui souhaitent mieux comprendre leur santé ou celle de leur entourage.

Placez le site mongeneraliste dans vos favoris : ses informations sur les maladies, ses dossiers et ses conseils pour veiller à sa santé seront ainsi disponibles facilement en cas de besoin !

Abonnez-vous à notre newsletter mensuelle
et rejoignez-nous sur facebook !

Grippe saisonnière 2018-2019

Le vaccin est-il différent de celui de la saison passée?

grippe vaccin 2016La grippe est une infection causée par des virus appelés "influenza". 

C’est une maladie saisonnière. Les virus circulent le plus souvent entre novembre et mars, et chaque saison est caractérisée par la circulation de nouveaux virus.

Ceci explique

  • que la composition des vaccins contre la grippe saisonnière change généralement chaque année 
  • que la vaccination soit répétée annuellement chez les personnes auxquelles le vaccin est recommandé. 

Le vaccin contre la grippe recommandé par l’Organisation mondiale de la santé cette année est différent de celui utilisé lors de la dernière saison. Ce nouveau vaccin contient notamment un nouveau composant du virus A (H3N2) pour la première fois depuis 2015.
En Belgique, seuls des vaccins quadrivalents seront commercialisés. Ils comportent des antigènes de deux souches A (A/H1N1 et A/H3N2) et de deux souches B ("Colorado" et "Phuket". 

 Impact de la grippe

L’impact de la grippe varie d’année en année.
En moyenne, 5 à 10% de la population est touchée par l’infection durant une épidémie: donc, en Belgique, entre 500.000 et 1.000.000 de personnes.
Les épidémies les plus graves peuvent toucher jusqu'à un tiers de la population.

La grippe n’est pas toujours une maladie bénigne. Elle se manifeste par de la fièvre, des maux de tête, des courbatures, de la toux, une fatigue et un malaise général. Elle guérit spontanément, en une semaine environ. 
La fatigue peut persister quelques semaines. 
L'infection peut occasionner, plus particulièrement chez des personnes fragilisées, des complications, des hospitalisations, voire des décès.

A qui la vaccination est-elle conseillée?

La vaccination contre la grippe est, de manière générale, recommandée aux personnes qui courent un risque accru de complications si elles contractent une grippe. Pour ces personnes, les bénéfices attendus de la vaccination excèdent largement les inconvénients éventuels.

Outre les femmes enceintes, toutes les personnes atteintes de maladies chroniques (diabète, pathologies cardiaques, pulmonaires, rénales, hépatiques, etc.) devraient recevoir une vaccination. C'est le cas également pour les personnes âgées de 65 ans et plus.

En outre, les personnes qui entrent en contact avec ces personnes fragilisées pourraient aussi être vaccinées, pour réduire le risque de leur transmettre l'infection. On pense ici à tous les professionnels de la santé et à l’entourage familial des bébés de moins de 6 mois, des malades chroniques et des personnes âgées.

La vaccination est aussi proposée par le CSS pour toutes les personnes de 50 à 64 ans compris; il existe en effet une chance sur trois qu’elles présentent au moins un facteur augmentant le risque de complications. Ce risque est d’autant plus présent chez des fumeurs, des buveurs excessifs et des personnes obèses (BMI > 30).

Il est essentiel de revacciner chaque année toutes les personnes appartenant à des groupes à risque. En effet, la quantité d’anticorps induite par la vaccination diminue au cours du temps. Un moment arrive où le taux d’anticorps est trop faible pour offrir une protection utile. En outre, chaque année, le vaccin est adapté pour suivre l'évolution des modifications du virus.

La vaccination est idéalement administrée entre la mi-octobre et la mi-novembre, mais elle reste pertinente tant que l’épidémie saisonnière n’a pas débuté.

Le vaccin est délivré sur base d’une prescription du médecin et est remboursé partiellement, à la majorité des personnes considérées à risque. Le vaccin est généralement bien toléré même si des effets locaux (rougeur et douleur) passagers peuvent survenir.

Bon à savoir : Le vaccin contre la grippe ne transmet jamais l'infection! Pour mieux connaître le vaccin, lisez notre article "Grippe: vaccin, le vrai, le faux".

Légendes et idées fausses

De nombreuses personnes, particulièrement parmi les personnes de 65 ans et plus, se font vacciner annuellement. Cependant, des réticences, voire des idées fausses, font encore hésiter trop d’individus. 

Ainsi, on entend parfois dire que le vaccin donne la grippe. Ceci est impossible, car le vaccin ne contient pas de virus vivant!
Le vaccin protège contre la grippe, mais pas contre les autres virus responsables, pendant la période hivernale, de toux, rhumes, maux de gorge, etc. Ces petites infections n’ont pas la gravité de la grippe et entraînent beaucoup moins de complications.

Des personnes pensent qu'elles n'auront jamais la grippe; pourtant, personne n'est à l'abri d'une contamination! 

Pour en savoir plus sur la grippe, vous pouvez lire notre article "Grippe: ne la sous-estimez pas!"

Sur le site www.vacc.info, vous trouverez également des informations sur la grippe et la vaccination.

Photo © Trueffelpix & © imaginando

Mis en ligne le 24/9/2018

Références
- Conseil supérieur de la santé. Vaccination contre la grippe saisonnière. Saison hivernale 2018-2019. Avis n° 9488.
- CBIP. Influenza 2017 - 2018. Folia Pharmacotherapeutica août 2017.
- EMA

actualite header

Tendinites: penser aux médicaments

Tendinites: penser aux médicaments

Les douleurs tendineuses peuvent être invalidantes… 

Bouger: encore et toujours…

Bouger: encore et toujours…

 Malgré les bienfaits démontrés de l'activité physique, trop de Belges restent encore sédentaires… 

Jeunes enfants: prévenir le risque d'asphyxie

Jeunes enfants: prévenir le risque d'asphyxie

 et d'autres accidents évitables…

  • Tendinites: penser aux médicaments

    Tendinites: penser aux médicaments

  • Bouger: encore et toujours…

    Bouger: encore et toujours…

  • Jeunes enfants: prévenir le risque d'asphyxie

    Jeunes enfants: prévenir le risque d'asphyxie

Nos derniers articles

Nos dossiers