• Mutualité Chrétienne
  • Le cancer de l'intestin
  • Solidaris – Mutualité Socialiste
  • Pensez à vous faire vaccinner
  • La violence psychologique
  • Solidaris – Mutualité Socialiste
  • Mutualité Chrétienne

Les applis santé

Qu’en penser?

applis santeLe département "éducation permanente" de l’’asbl Question Santé s’est penché sur les changements technologiques amorcés en matière de santé.

En début 2017, Question Santé a organisé à Bruxelles, en collaboration avec la Ligue des Usagers des Services de Santé (LUSS), un groupe de discussion afin d’évoquer ensemble ce qu’on a coutume d’appeler la mHealth: les actes et services de santé au sens large qui utilisent des appareils de communication tels que les tablettes, les Smartphones, les objets connectés, les montres, les capteurs et autres dispositifs mobiles ou utilisables avec des appareils mobiles.
Cette séance, qui rassemblait des usagers, mais aussi des professionnels actifs dans des associations dédiées à certaines pathologies, a été complétée par des entretiens individuels avec des professionnels et des utilisateurs.

Une brochure "Paroles sur... Les applis santé" a été éditée suite à ce travail.

Des perceptions mitigées

Si la plupart des personnes contactées dans le cadre de cette initiative semblent rester positives face à cette évolution, voire sont sensibles aux promesses de lendemains qui chantent, elles perçoivent tout de même quelques obstacles à l’horizon. Beaucoup énoncent même quelques craintes.

Bien évidemment, l’aspect marchand a été souligné: la plupart des géants de la communication et de l’internet se sont lancés sur le marché, ou s’y intéressent. Les applications de santé, et d’une manière plus générale la santé mobile, cela promet du business, et du bon ! On estime que le marché de la santé connectée va être multiplié par 10 en cinq ans.

La crainte d’une fracture numérique dans le domaine des applis santé est réelle. On sait que cette fracture peut être causée par une origine technique, comme l’éloignement d’un raccordement internet, ou l’absence de réseaux aériens. Elle peut également être plus socio-économique... Le niveau d’éducation, les compétences en informatique, l’âge de l’utilisateur, son intérêt pour les technologies de l’information, mais aussi ses moyens financiers ou son style de vie sont des éléments qui interviennent de manière importante dans les choix en matière d’utilisation des technologies de l’information.
En outre, les modes d’emploi des applications ne sont pas toujours clairs et les gestes à poser sur base des mesures effectuées ne sont que rarement expliqués.

L’état de santé d’une personne peut perturber l’usage des applis santé. On pense évidemment d’emblée aux troubles de la vue, mais d’autres affections peuvent également rendre l’accès aux applications de santé difficile voire impossible. Ainsi, la maladie de Parkinson ne fait pas bon ménage avec l’usage de Smartphones ou de tablettes...

Fiable, efficace ?

Des questions incontournables ont été soulevées: quelles sont la fiabilité, l’utilité, l’efficacité des applis santé?

Actuellement, un grand nombre d’applications existent dans le domaine de la prévention. Elles indiquent par exemple le nombre de pas effectués, les calories absorbées et/ou dépensées, le rythme cardiaque en temps réel, la qualité du sommeil, etc. Mais sont-elles bien utilisées? Qu’apportent-elles réellement, au delà de leur aspect "gadget"?

« Comment puis-je savoir si l’application que je vais acheter - ou installer gratuitement - va être fiable? Bon, quand c’est une association connue qui la propose, on a peut-être plus de garantie, mais même comme cela, je pourrais avoir des doutes. »

Le souci de la sécurisation des données est, à juste titre, sensible auprès de bon nombre d’utilisateurs. Qui va avoir accès aux informations échangées ? Dans le cas de base de données privées, quelles sont les chances que ces données soient revendues ?

Des interrogations

Comment va se passer la migration d’un système, que certains qualifient d’archaïque, à un autre "dernier cri" ? Les débats, parfois, font émerger de l’inquiétude, une certaine impatience, mais aussi un brin de technophobie...
Financement vague, fiabilité en question, manque de garanties et de certification, sécurisation insuffisante des données, menace pour la vie privée, risque de surconsommation et compétence ou motivation parfois insuffisante de la part des médecins et des patients...
L’évolution du marché de la santé vers le numérique et plus loin encore vers les applications mobiles soulève pas mal de questions et montre que les obstacles sont encore nombreux

« Sommes-nous prêts pour cette évolution ? Et surtout, en tant qu’usagers ou professionnels de la santé, aurons-nous un droit de regard sur ces évolutions et la possibilité de donner notre avis ? Et cet avis sera-t-il entendu ? »

Photos et illustrations: © blackzheep - Fotolia.com & Carine Simon - Question santé asbl

Mis en ligne le 25/09/2017

Référence
Paroles sur... Les applis santé. Collection Droits des patients. Paroles des usagers. 

Consultez également toutes nos actualités :