• La violence psychologique
  • Mutualité Chrétienne
  • Pensez à vous faire vaccinner
  • Solidaris – Mutualité Socialiste
  • Le cancer de l'intestin
  • Solidaris – Mutualité Socialiste
  • Mutualité Chrétienne

Aérophagie

Pendant la tétée, le nourrisson avale immanquablement de l'air. Il fait donc de l'aérophagie (du grec "aêr" qui désigne l'air et de "phagein", manger).

En soi, rien de grave. Mais, en grande quantité, l'air peut provoquer une dilatation de l'oesophage ou de l'estomac et favoriser des vomissements. C'est pour évacuer cet air inopportun que bébé fait de beaux rots...

Chez les plus grands, il est aussi normal (physiologique disent les médecins…) de faire un peu d'aérophagie. C'est à se demander pourquoi on tolère mal dans la vie en société un petit renvoi occasionnel!
Mais il est vrai aussi que chez certaines personnes, le phénomène est amplifié au point que ce sont de véritables salves d'éructations qui bafouent les convenances. Cela arrive chez les dyspeptiques.

La dyspepsie (de "dus" qui, en grec, indique la difficulté et de "pepsis", la digestion) est le nom donné aux digestions difficiles, sans qu'aucune lésion organique ne soit décelable.

Lorsqu'elle s'accompagne d'aérophagie ou de transformations intestinales avec production de gaz, la dyspepsie est dite flatulente.

Pour en revenir à l'air avalé, il peut parcourir toute la longueur du tube digestif. Dans l'estomac, il sera responsable d'aérogastrie. Au niveau de l'intestin grêle, il sera question d'aéroïléie. Et pour le gros intestin, on parlera d'aérocolie. Mais il est plus simple de parler de ballonnement !

Et tiens, à propos d'air et de ballon, voici une anecdote qui fera sourire : un certain Monsieur Beck préconisait en 1907, comme traitement révolutionnaire de certaines affections, une cure d'altitude en ballon captif. Il lui donna le nom d'aérostathérapie.

Pour ceux que le sujet de l'aérostathérapie amuse, nous conseillons une recherche "aérostathérapie" sur google, voir André Gide et Christian Beck, correspondance.

Toutes nos définitions :