• Pensez à vous faire vaccinner
  • Mutualité Chrétienne
  • La violence psychologique
  • Solidaris – Mutualité Socialiste
  • Le cancer de l'intestin
  • Solidaris – Mutualité Socialiste
  • Mutualité Chrétienne

Endogène, exogène

Hippocrate, ce médecin grec de l’Antiquité considéré comme le père de la médecine, avait déjà affirmé que pour combattre les maladies, mieux vaut en comprendre les causes.

C’est de cette manière que l’on peut attaquer le mal à la racine. Evident, mais pas toujours si simple !

La médecine a depuis toujours tenté d’expliquer la maladie. Mais cette interprétation a varié selon les époques. Pour nos lointains ancêtres, il y a eu les 4 éléments dont le moindre déséquilibre pouvait faire souffrir; un peu trop de feu et nous voilà fiévreux; un peu trop d’air et notre respiration devient difficile; un peu trop d’eau et nous présentons des oedèmes; un peu trop de terre et nous nous découvrons une tumeur. Autres temps, autres explications : on évoquait les châtiments, les épreuves voire les amusements des dieux. Plus proche de notre époque, les médecins de Molière parlaient des humeurs qu’ils trouvaient « méchantes », proposant de nous en débarrasser à grands coups de saignées et de purges. Il y a eu et il y a encore les esprits et leurs mauvais sorts.

Et actuellement ? On classe toujours l’origine des maladies mais de façon nettement moins poétique.

Par exemple, on distingue les causes "exogènes", qui sont extérieures à l’individu. On y retrouve les virus, les bactéries, les substances toxiques, les allergènes,…

Les causes "endogènes", elles, sont inhérentes à l’organisme. L’hérédité, certaines fragilités, carences ou malformations peuvent entraîner diverses pathologies.

Souvent d’ailleurs, les deux catégories s’imbriquent, une maladie se développant à la fois grâce à un agent extérieur et à la fois à cause d’une faiblesse de l’organisme. C’est ce qui explique par exemple que les agents cancérigènes entraînent des réactions différentes selon les personnes.

Mais malgré des progrès techniques impressionnants et en dépit d'une pléthore de spécialistes au service de la médecine, toutes les maladies actuelles ne trouvent pas d’explications. Il y a donc encore ce qu’on peut qualifier de causes "fourre-tout". Ainsi, lorsqu’on vous dit que votre hypertension, par exemple, est "idiopathique", cela signifie que son origine n’est pas définie, qu’elle existe par elle-même sans être la conséquence de quelque chose d’autre.

Savez-vous qu’il existe une catégorie spéciale: les causes "iatrogènes", du grec "iatros" qui veut dire "médecin". Elles regroupent les troubles consécutifs à un examen ou un traitement médical.

Mise à jour 13/04/2011

Toutes nos définitions :