• Solidaris – Mutualité Socialiste
  • Mutualité Chrétienne
  • Mutualité Chrétienne
  • Solidaris – Mutualité Socialiste
  • La violence psychologique
  • Le cancer de l'intestin
  • Pensez à vous faire vaccinner

Mutuelle: le statut "malade chronique"

Souvent, souffrir d'une maladie chronique implique d'être confronté à des coûts ou à des dépenses élevées.

Depuis 2013, un statut "malade chronique" permet d'en tenir compte.

Une réponse à des besoins spécifiques

Les associations de malades le réclamaient depuis longtemps. Elles l'ont obtenu : depuis 2013, un statut "malade chronique" reconnaît officiellement la nécessité de répondre par des mesures adaptées aux besoins spécifiques rencontrés par un grand nombre des personnes concernées.
Il s'agit, par exemple, de celles qui souffrent de diabète, d'insuffisance rénale, de mucoviscidose, etc.

Ce statut doit aider à faire face aux soins nécessaires ainsi qu'aux dépenses répétées et importantes qui peuvent être générées par la maladie.

Bon à savoir : Les mutuelles se chargent des formalités nécessaires pour leurs affiliés.

La règle des 3

En pratique, ce statut ne dépend pas de la maladie en elle-même, mais de ses conséquences.

Il s'applique dans trois types de situations :

  • pour les personnes qui, pendant 8 semestres consécutifs (2 ans), dépensent au moins chaque trimestre 300 euros en soins de santé. Cette somme ne comprend pas les suppléments versés aux médecins non conventionnés (lire l'article : "Consultations médicales, le juste prix").
  • pour les personnes qui bénéficient d'un forfait de soins (ou forfait maladie chronique).
  • pour les personnes confrontées aux mêmes situations financières que dans le premier cas et dont un médecin atteste qu'elles sont atteintes par une maladie rare (ou maladie orpheline).

Bon à savoir : Les mutuelles se chargent d'informer les assurés sociaux qui bénéficient de ce statut.

L'impact d'un statut

Le statut "malade chronique" permet de bénéficier automatiquement de certains droits et avantages.

  • Il abaisse de 100 euros le plafond du Maximum à facturer, seuil au-delà duquel les dépenses de soins sont entièrement prises en charge par la mutuelle.
  • Ce statut donne droit au tiers payant : chez les médecins et les dentistes, les malades peuvent demander de ne payer que leur quote-part. 

Bon à savoir : Pour un malade, la durée de reconnaissance de ce statut s'élève à 5 ans en cas de maladie rare, et 2 ans pour les autres. Un renouvellement est possible ensuite.

Les sites des mutualités proposent une information sur le statut de "malade chronique":

Mis à jour le 29/02/2016

Toutes nos définitions :