• Solidaris – Mutualité Socialiste
  • Mutualité Chrétienne
  • Pensez à vous faire vaccinner
  • Le cancer de l'intestin
  • La violence psychologique
  • Mutualité Chrétienne
  • Solidaris – Mutualité Socialiste

Immunité

L'immunité, on en parle beaucoup à propos des maladies infectieuses. En latin, "immunis" signifie: exempt de. Et en effet, une bonne immunité nous évite bien des désagréments.

Parce que lorsqu'on est immunisé contre un agresseur potentiel, on peut le rencontrer sans présenter les symptômes qu'il déclenche habituellement. Finies, par exemple, les joues gonflées par les oreillons ou l'éruption de la rougeole !

Evidemment, vu les multiples agresseurs qui nous entourent (virus, bactéries, champignons mais aussi parfois nos propres cellules lorsqu'un cancer débute), le système immunitaire a de l'ouvrage. Heureusement, c'est un véritable bourreau du travail qui est apte à faire face aux innombrables sollicitations dont il est l'objet dans notre environnement.

Deux types d'immunité existent pour nous défendre. Ainsi l'immunité humorale... qui n'a pas de lien avec notre bonne ou mauvaise humeur. Ici, le terme humoral évoque le sérum ("humor" en latin signifie liquide). Et l'immunité est humorale lorsque des anticorps circulent dans le sang, pouvant ainsi agir à distance de leur lieu de production. Cette immunité est aussi qualifiée de précoce puisqu'elle se manifeste très rapidement.

Le deuxième type d'immunité, appelée cellulaire, est une immunité retardée.  Ce sont des cellules spéciales - les lymphocytes T - qui sont dans ce cas chargées de combattre l'élément agresseur. C'est ce type d'immunité qui intervient dans les rejets de greffes par exemple. Il permet aussi le maintien d'une mémoire immunitaire à long terme, qui nous protège parfois à vie contre certaines infections.

L'immunité dite naturelle est présente à la naissance: elle intervient dès l'infection, en mobilisant des cellules de défense et des substances chimiques aux actions variées.

L'immunité acquise est spécifique d'un agent infectieux. Cette acquisition peut être spontanée, faisant suite à une infection. Elle peut aussi être provoquée par une action thérapeutique comme la vaccination.

Mise à jour le 29/01/2013