• Mutualité Chrétienne
  • La violence psychologique
  • Pensez à vous faire vaccinner
  • Le cancer de l'intestin
  • Solidaris – Mutualité Socialiste
  • Mutualité Chrétienne
  • Solidaris – Mutualité Socialiste

Conjonctivite, kératite, blépharite

Les yeux sont des organes propices aux infections. La plupart sont bénignes et guérissent spontanément, avec des soins simples.

conjonctiviteLire le résumé.

Notre oeil est entouré d'une membrane fine et transparente, la conjonctive, qui recouvre la partie blanche de l'oeil. 

Celle-ci est remplacée devant la partie colorée de l'oeil (l'iris) par la cornée, qui est transparente et permet à la lumière de pénétrer dans l'oeil.
La cornée est sensible: son dessèchement entraîne la production de larmes et un clignement de la paupière. 

Feu vert : Nos yeux sont des organes sensibles qui doivent être traités avec hygiène. Pensez par exemple à vous laver les mains avant de les toucher. 

Attention : Certains signes sont inquiétants et imposent une consultation médicale urgente:

  • une vue soudainement affectée et modifiée (perte partielle de vision, halo coloré, etc),
  • un oeil douloureux (spontanément ou à la pression)
  • une sensibilité à la lumière
  • des pupilles de taille différente
  • un oeil fermé par le gonflement des paupières ou une rougeur de la peau autour de l'oeil

Conjonctivite, kératite: y voir plus clair

La conjonctivite est une inflammation ou une infection de la membrane transparente qui recouvre la face interne de la paupière et la partie blanche de l'œil (la conjonctive).
L'œil – ou les 2 yeux– peuvent devenir rouges. Une sensation de brûlure, d'égratignure ou d'abrasion survient parfois. Un écoulement de sécrétions jaunes indique une infection. Dans ce cas, de petites croûtes peuvent également se former au coin des paupières; parfois, les paupières sont "collées" au réveil. La conjonctivite infectieuse est souvent associée à un rhume, un mal de gorge, etc.
Parfois, la conjonctivite, accompagnée généralement de picotements et démangeaisons, est associée à une allergie; d'autres signes comme une rhinite allergique, de la toux peuvent être présents. 

Les kératites, superficielles ou profondes, sont dues à une inflammation de la cornée, la partie transparente de l'œil.
C'est une zone très richement innervée et qui devient donc très douloureuse en cas de lésion. La lumière est difficilement supportable. Une baisse de vision, plus ou moins importante, risque de se manifester, ainsi qu'un larmoiement.

L'infection des bords des paupières s'appelle une blépharite. Très fréquente, elle provoque, par exemple, un renflement, une rougeur, une irritation des paupières, des démangeaisons, des larmoiements, une sensation de brûlure ou de corps étranger dans l'œil. Des petites croûtes dans les cils au réveil et de petites ulcérations sont également possibles.

Les orgelets sont de petites infections localisées au niveau de la racine d'un cil. Quant au chalazion, il est provoqué par l'infection de glandes de "Meibomius", qui interviennent dans la fabrication des larmes, et il se manifeste sous la forme d'un petit kyste à l'intérieur de la paupière.

Précautions : Pour éviter de transmettre votre conjonctivite, ne touchez pas l'œil ou les yeux contaminés, lavez souvent vos mains, ne partagez pas votre essuie-main, ne prêtez pas vos objets de toilette ou de maquillage.

Des causes communes

La conjonctivite est généralement provoquée par un virus, moins souvent par une bactérie.
Mais il peut aussi s'agir d'une réaction allergique ; elle touche alors les deux yeux simultanément. Enfin, dans certains cas, elle survient en raison d'un contact de l'œil avec des produits chimiques ou un corps étranger, y compris des lentilles de contact mal entretenues ou portées trop longtemps.

La kératite survient pour les mêmes causes que la conjonctivite, et souvent en association avec elle (kérato-conjonctivite). Elle peut aussi se produire chez les personnes qui ont des larmes de mauvaise qualité.

La blépharite peut provenir d'une surproduction des sécrétions des glandes de la paupière, d'une infection bactérienne ou d'un problème dermatologique affectant la paupière (eczéma, psoriasis).

Quant aux orgelets et aux chalazions, ils sont dus à des bactéries.

Des traitements soigneux

Les traitements varient selon la cause de l'infection. Votre médecin de famille pourra préciser le diagnostic et vous prescrire un traitement adapté. 

Les croûtes et écoulements doivent être régulièrement enlevés, avec de l'eau.

Une conjonctivite virale guérit spontanément. En attendant, des compresses fraîches soulagent le plus souvent; parfois des larmes artificielles ou des produits adaptés à base de camomille ou de calendula (que vous trouverez chez votre pharmacien) peuvent soulager. Lorsque les symptômes ne régressent pas après quelques jours, une consultation médicale est recommandée.
Si l'infection est d'origine bactérienne (avec des sécrétions épaisses, allant du jaune au verdâtre), des gouttes d'antibiotiques l'éliminent. Le traitement peut être arrêté après deux jours sans symptômes.
Un traitement adapté (gouttes au cromoglycate de sodium) et l'évitement de l'allergène sont conseillés pour les situations d'allergie.

Les kératites nécessitent un traitement médicamenteux pour diminuer le risque de cicatrices permanentes qui gênent la vision. Selon l'origine de l'infection, des collyres et des pommades ophtalmiques sont prescrites.

Dans un grand nombre de cas, une bonne hygiène, avec un nettoyage régulier et rigoureux des paupières, vient à bout des blépharites, également soulagées, comme les orgelets, par des compresses chaudes, posées environ 15 minutes, 4 fois par jour.
Pour les orgelets et les chalazions une pommade antibiotique peut être prescrite si nécessaire. Un orgelet récidivant doit faire penser à la possibilité d'un diabète méconnu.

Attention : Une fois ouvert, un collyre (médicament à mettre dans l'oeil) ne peut être conservé pour être réemployé ultérieurement.

Bon à savoir : Consultez un ophtalmologue si vous constatez des changements de votre vision.

 ♦ Un oeil rouge qui coule est souvent un signe de conjonctivite. Cette inflammation est le plus souvent d'origine infectieuse (virus ou bactérie); parfois elle est liée à une allergie.
♦ Le traitement consiste à nettoyer régulièrement les sécrétions et croûtes et éventuellement à mettre des gouttes médicamenteuses, prescrites par le médecin, dans l'oeil. 
♦ Une consultation médicale urgente est nécessaire en présence de signes comme une altération de la vision, une douleur de l'oeil, une intolérance à la lumière, une rougeur ou un gonflement des paupières ou à proximité de celles-ci, etc. 

Photo ©Jean-Jacques Cordier - Fotolia.com

Mise à jour le 16/9/2015

Références
Conjonctivite. Article ID: ebm00834(037.022). www.ebmpracticenet.be. Site réservé aux médecins.

Index des maladies :