• La violence psychologique
  • Pensez à vous faire vaccinner
  • Le cancer de l'intestin
  • Mutualité Chrétienne
  • Solidaris – Mutualité Socialiste
  • Solidaris – Mutualité Socialiste
  • Mutualité Chrétienne

Déchaussement dentaire, parodontite et gingivite

Notre santé dépend aussi de l'état de notre bouche. Avoir une bouche en bonne santé permet d'éviter des problèmes de santé... dans le reste du corps. En effet, certaines infections dentaires sont susceptibles de provoquer des maladies dans l'organisme, de contribuer à leur développement, ou bien d'aggraver leur sévérité.

parodontite femmeL'explication? Via le sang, certaines bactéries nocives présentes dans la bouche risquent de circuler dans le corps et d'y entraîner des impacts négatifs, par exemple sur le foetus, sur le coeur, les muscles ou dans la sphère ORL.

De plus, toute infection bactérienne non traitée provoque une réaction inflammatoire, autre phénomène peu favorable à la santé.

Feu vert : La gratuité des soins chez les moins de 18 ans devrait instaurer le "bon réflexe" consistant à continuer à se rendre chez le dentiste au moins une fois par an.

Parodontite et gingivite

Dans la sphère bucco-dentaire, plusieurs situations sont propices au développement de bactéries potentiellement néfastes à l'organisme.

L'une d'entre elles est le déchaussement dentaire (parodontite). Dû à un problème d'hygiène et/ou résultant d'un facteur héréditaire, il se traduit par une diminution de la hauteur de l'os qui soutient la dent.
Cette perte osseuse favorise l'apparition de "poches" entre la dent et la gencive : ces espaces peuvent être colonisés par des bactéries, avec une inflammation.

Une "simple" gingivite (une gencive rouge, gonflée ou saignante) est susceptible de se transformer avec le temps en parodontite (l'infection touche la gencive et l'os entourant la dent).

Une autre menace existe également lors de la présence d'un foyer infectieux dans une racine. En effet, il arrive qu'une carie atteigne la pulpe dentaire, causant la mortification de cette dernière. Au stade suivant, les racines sont infectées par les bactéries. La lésion infectieuse risque alors de se propager au-delà de l'apex (le bout de la racine), dans le tissu environnant.

Bon à savoir : Le signe typique de la gingivite est le saignement des gencives, lors du brossage des dents par exemple. 

Feu orange : Les parodontites se développent souvent de manière "invisible" et indolore. Le risque ? Une détection tardive, par exemple en cas de développement d'un abcès.

Des répercussions, du bébé à l'adulte

A tout âge, les infections bucco-dentaires peuvent avoir des conséquences indésirables sur l'organisme.

Chez les femmes enceintes, il s'agit d'éviter que des bactéries infectieuses atteignent le foetus, entraînant un risque de naissance d'enfants de petits poids mais, aussi, en augmentant la menace de prématurité.

Des études ont également montré un lien possible entre les maladies des gencives et les maladies cardiovasculaires : des parodontites très prononcées pourraient favoriser la présence de plaques d'athérosclérose, qui obstruent les coronaires et les artères, augmentant ainsi le risque d'infarctus.
Lorsque la maladie cardiaque a déjà sévi, la vigilance reste de mise. Lors d'un soin dentaire (détartrage, extraction...) effectué chez une personne ayant bénéficié du remplacement d'une valve cardiaque, des bactéries, en pénétrant dans le sang, pourraient atteindre la valve remplacée et y provoquer une infection (une endocardite). Avant toute intervention, de manière préventive, le patient devra donc être placé sous traitement antibiotique.
C'est, aussi, pour protéger le (futur) coeur des transplantés cardiaques, que ces derniers passent d'abord par le fauteuil d'un dentiste, qui vérifie l'absence de tout foyer infectieux afin de l'éliminer.

Autre impact lié à des bactéries de la sphère bucco-dentaire : des sinusites chroniques ont parfois pour origine une racine de pré-molaire ou de molaire infectée, ou bien porteuse d'un kyste (ces dents sont en contact avec les sinus). Dans ce cas, seule une intervention destinée à soigner la racine ou à l'extraire permet de se débarrasser du problème.

Dans un autre domaine, il est recommandé aux athlètes de haut niveau -mais également à tous les autres sportifs- de vérifier si des problèmes de tendinites ou de douleurs aux articulations n'ont pas pour origine un foyer infectieux situé dans la sphère bucco-dentaire.

Enfin, chez les personnes diabétiques, un dérèglement glycémique peut favoriser l'infection dentaire. Inversement, l'infection est également susceptible d'entraîner un effet nocif sur l'équilibre du diabète, et compromettre ce dernier.

Souriez, vous êtes soignés

La santé buccale optimale passe, en tout premier lieu, par le suivi des recommandations "classiques " de brossage de dents, effectué régulièrement (au moins 2 fois par jour), suffisamment de temps à chaque fois, et en adoptant une technique efficace. L'utilisation de fil dentaire ou de brossettes interdentaires complète ce brossage.

Ces indispensables mesures d'hygiène dentaire englobent des consultations régulières chez le dentiste (au moins une fois par an). Ainsi, outre les soins d'éventuelles caries ou d'infections de racines, des traitements contre le déchaussement dentaire pourront être menés le plus précocement possible, afin d'éviter ses répercussions ailleurs dans le corps.

Feu orange : Les personnes diabétiques doivent être particulièrement sensibilisées à l'état de leur santé buccale. Chez elles, un détartrage est indispensable au moins une fois par an.

Photo © djoronimo - Fotolia.com @ © blackday - Fotolia.com

Mis à jour le 30/01/2017

Référence
Parodonpathies (gingivite et périodontite). Article ID: ebm00163(007.032). www.ebmpracticenet.be. Site réservé aux médecins. Consulté le 15/01/2017.