• Le cancer de l'intestin
  • Solidaris – Mutualité Socialiste
  • La violence psychologique
  • Mutualité Chrétienne
  • Solidaris – Mutualité Socialiste
  • Pensez à vous faire vaccinner
  • Mutualité Chrétienne

Dépistage du cancer du sein: pourquoi pas dès 40 ans?

Si le dépistage systématique du cancer du sein est utile et recommandé entre 50 et 69 ans (voir notre article "dépister le cancer du sein: le mammotest") , pourquoi ne pas généraliser cet examen aux femmes entre 40 et 49 ans ?

depistagedameSans tabou, le Centre Fédéral d'Expertise des soins de santé (KCE) s'est posé la question.

La réponse, contenue dans un rapport réalisé en 2010, est claire : pour les femmes de cet âge-là, le mammotest est inutile. Et même déconseillé.

Pour étayer leur argumentation, les experts du KCE avancent tout d'abord un élément plutôt rassurant : avant la cinquantaine, les risques de décéder d'un cancer du sein sont relativement faibles.
Forts de ce constat, les médecins distinguent cependant deux cas de figure.

Certaines femmes sont confrontées, assez jeunes, à des risques accrus de cancer du sein.
Le plus important des facteurs de risque qui pèsent sur elles est lié à l'hérédité.
Cela signifie que dans leurs familles, le cancer du sein a déjà frappé une ou plusieurs femmes, souvent à un âge précoce.

Pour ces femmes, un suivi individuel adapté est alors recommandé. Selon le degré de risque, les examens peuvent même débuter avant 40 ans et, selon les besoins, IRM et/ou échographie s'ajoutent à la mammographie. 

Les plus et les moins

Pour toutes les autres femmes en revanche, la situation est très différente.

Car avant de proposer un dépistage systématique à l'ensemble d'une population non concernée par des facteurs de risque accru, il est indispensable de s'assurer que les avantages d'une telle formule dépassent ses inconvénients.

Entre 40 et 49 ans

En pratique, la réalisation de mammographies systématiques, tous les deux ans, entre 40 et 49 ans permettrait effectivement de détecter des cancers. Selon les estimations du KCE, environ 24 décès annuels seraient ainsi évités. Mais il faudrait, pour obtenir ce résultat, proposer la mammographie à 800.000 femmes ! Et l'irradiation répétée des seins, liée à la radiographie, entraînerait aussi jusqu'à 40 cancers, menant à 16 décès...

Autre élément "perturbant" : chez des dizaines de femmes, lors de l'examen, un certain nombre de petites lésions seraient découvertes. Par mesure de précaution, elles devraient être retirées ou traitées. Or certaines de ces lésions n'auraient évolué que très lentement ou auraient pu régresser spontanément et disparaître... sans aucun traitement.

Dernier argument avancé par les experts du KCE: les radiographies des seins des femmes de moins de 50 ans sont plus difficiles à interpréter, d'où le risque de faire davantage d'erreurs lors de la lecture des clichés. Le radiologue peut ainsi penser diagnostiquer une lésion cancéreuse, alors qu'elle ne l'est pas (on parle de "faux positif"), et entraîner ainsi examens supplémentaires et inquiétudes. Si une femme réalise tous les ans une mammographie pendant 10 ans, elle présente 1 risque sur 2 d'avoir, au moins, une évaluation fautive de ce genre.
De plus, les "faux négatifs", c'est-à-dire le "ratage" d'une vraie lésion cancéreuse, sont également possibles, bien que plus rares. Faussement rassurée, la femme pourrait alors négliger ou tarder à signaler des symptômes alarmants, survenant après la mammographie (comme la présence d'un nodule dans le sein).

A partir de 50 ans

L'examen de dépistage reste évidemment le même, mais comme le risque naturel de cancer du sein est plus élevé, ces inconvénients sont contrebalancés par des bénéfices plus marqués en termes de diminution du nombre de décès.

C'est pour ces raisons que, dans l'état actuel des connaissances scientifiques, et comme dans beaucoup d'autres pays d'Europe et aux Etats-Unis, le mammotest est fortement recommandé aux femmes de plus de 50 ans dans notre pays, mais ne sera pas généralisé dans l'état actuel des connaissances aux femmes de moins de 50 ans...
Pour en savoir plus sur le dépistage dès 50 ans, vous pouvez lire sur ce site "dépister le cancer du sein: le mammotest". 

Photo © Peterchen - fotolia.com

Mise à jour le 23/08/2013

Référence
Dépistage du sein entre 40 et 49 ans. KCE Reports 120B. https://kce.fgov.be/fr/publication/report/dépistage-du-cancer-du-sein-entre-40-et-49-ans.